Quelques temps que je suis pas venue, oui je sais, c'est pas très sérieux...

Enfin, ce qui  m'amène aujourd'hui, c'est tout d'abord un gros coup de gueule ! J'ai mis 2 semaines à digérer l'affaire et au final, j'ai envie de vous en parler, que cela puisse circuler à grande échelle, car j'aimerais vraiment que ça cesse !!!!

Sous pretexte que "la crise", que "le chômage de masse".... Y en a vraiment qui manquent pas de culot !

Et oui, je suis concernée par le chômage ce n'est pas une honte... Et donc, une agence d'intérim me téléphone pour me proposer un job à la frontière, mais côté allemand. Il s'agissait d'un emploi de secrétaire.

Je préviens le gentil monsieur que "oui, je parle l'Allemand couramment, mais de là à l'écrire, il y a un monde"... Bref, il me sort un baratin pas possible pour que je me rende à un entretien. "Vous pouvez au moins essayer, vous avez rien à perdre..."

Bref, j'accepte et là il me dit "faut que vous soyez à l'entretien à 15h". "Pardon???? Il est 14h15..."

J'accelère le mouvement et j'arrive pile poil (heureusement que c'était pas loin). 2 min top chrono d'entretien avec le patron et il m'envoi faire un test d'Allemand... Je pensais avoir été honnête... Pourquoi faire un test alors que c'est sûr que ça ne collera pas ?)

Il me laisse donc avec un espère de vieil expert comptable à la retraite que je savais même pas d'où il sortait. "Vous allez lire le texte..." ok, ça passe. "Vous allez traduire ça..." Ça passe tant bien que mal car il s'est senti obligé de me filé un truc de compta super technique...

Et après ça dictée en Allemand.... Euh... C'est quoi ce retour au collège ????

Pendant toute la durée de ces tests à la c**, ce vieux barge s'est senti forcé de littéralement me cracher au visage...

Premièrement, les jeunes nous sommes bêtes. Nous apprenons l'Anglais en 1ère langue alors qu'à la frontière on devrait maîtriser aussi bien l'Allemand que le Français... (Euh... Demande à un allemand s'il sait ne serais-ce que traduire "Guten tag" par "bonjour"...)

Ensuite, nos professeur "sont des abrutis incompétents"... (Tiens, je vais passer voir mes anciens maîtres de conférence à la fac, je vais leur en faire part, ils vont sans doute se sentir flattés) Ils nous poussent à faire des études trop longues. Ça ne sert à rien Bac+4 (c'est mon cas). Et puis en quel honneur parce-que vous avez Bac+4 on devrait vous payer plus dans les entreprises ? C'est n'importe quoi ! Pour gagner un meilleur salaire faut le mériter. Faut commencer en bas de l'échelle pour espérer monter... (Là papi, tu m'énerve franchement...)

Dernière chose : "Les journalistes sont tous des cons !" (Là je commence à fumer par les oreilles... C'est à la base mon métier)... "De toute façon, ça sert à rien de faire ce métier, vous n'avez pas le droit d'écrire ce que vous voulez. Moi je lis les journaux, mais quand je vois le ramassis de co**** que vous écrivez tous les jours.... Et puis vous pourrez aller dans n'importe quel journal on vous laissera jamais publier la vérité sur tout. Y a que le canard enchaîné qui se permet quelques libertés et encore, ils se contentent d'égratigner. Et puis, moi, en 1957, j'étais correspondant sportif au RL. Ils ont voulu m'embaucher, j'ai dis non. J'avais été convoqué au siège. J'ai dis que je voulais pas faire ça, que de toute façon je pourrais jamais écrire ce que je voulais. On a pas le droit de dire que le FC Metz est nul ou qu'ils ont mal jouer..."

Un laïus interminable, j'ai tenté de partir 20x, pas moyen. Quand j'ai perdu mes nerfs et suis sortie avec un grand sourir en disant "Au Revoir"... Sur un ton très ridicule... (oui, j'ai préféré le ridicule sourire ipocrite et le ton ridicule du benet qui n'a pas tout compris en réponse à ses insultes). Mais je peux vous dire que ça a chauffé à l'agence d'intérim juste après.........

Nan mais sérieux là... On va où ? Il est qui lui pour se permettre de me parler comme ça ? On a pas élevé des cochons ensemble à ce que je sache... Un entretien d'embauche où on commence à vous dire que vous êtes "NUL", sauvez-vous ! N'attendez pas la fin, claquez la porte !!! Ce n'est pas parce-que "La Crise" est passée par là qu'il faut tout accepter ! Je ne suis pas un paillasson, on ne s'essuie pas les pieds sur mon dos, il n'en est pas question ! J'entends déjà certains soumis, "mais c'est eux les patrons". Ok, ils sont patrons, ça ne leur donne pas le droit de ne pas respecter les gens... S'il vous arrive de vous faire humilier, ne serais-ce que de façon insignifiante, Les Prud'hommes sont là pour ça ! On est au 21e siècle, c'est quoi ces gens d'un autre temps ???

Sur ce, j'espère ne pas vous avoir soûlés, mais que on histoire permettra un soulèvement et que cet espèce de lynchage cessera !!!

Bonne journée à vous. Je reviens très vite à mes moutons ne vous en faites pas ;-)